Pourquoi?

Malgré les acquis historiques et récents en linguistique varionnelle francaise, l’état de l’art actuel souffre, pour résumer, de plusieurs insuffisances:

  1. les études du français dans le monde sont souvent fragmentaires, éclatées en un nombre aussi élevé qu’hétérogène de monographies (d’intérêts divers) portant sur des aspects grammaticaux ou des variétés aérales particuliers.
  2. ces études portent en majorité sur des formes en variation (observées de façon plus ou moins systématiques, mais qui ne sont pas documentées par des données authentiques et naturelles), plus rarement sur les usages et la diversité de leurs contextes.

on manque de données orales systématiquement recueillies en situations naturelles écologiques pour la plupart des variétés d’usages du français.